Padule di Sesto

lun 02/11/2015

Plaine

Campagna Padule Lucca

Dans le sud de Lucca, une petite plaine alluviale traversée par le canal de drainage “Rogio” est ce qui reste du lac Sesto qui était, jusqu’à ce que le XIXe, le deuxième plus grand lac en Toscane où s’agrégaient de petites activités économiques caractéristiques de la pêche, la chasse, récolte et la transformation des plantes aquatiques.

De la colline de San Ginese qui abrite un petit village dans une position dominante, la vue donne sur le paysage de la bonification et sur les champs cultivés.
La bonification fue dicté par des raisons d’hygiène et de la stabilité du territoire, en plus de la nécessité croissante de terres agricoles pour une entreprise en pleine croissance.
Le sol meuble et une abondance des eaux courantes ont favorisé la culture de haricots de toutes sortes, y compris un Cannellino connu qui prend le nom du pays.

Dans les statuts de Etats de 1781 on parle dejà de haricots qui ont été cultivées sur le territoire du Compitese contreforts des collines autour de Lucques.
Ils favorisaient principalement les zones les plus fertiles du sol au support plat, tendant à sable en particulier à Lucca Capannori et dans les sols à proximité de rivières, où il a été cultivé en intercalaire avec le maïs.

Il reste, de ce lac, la zone du lac Gherardesca dans la partie occidentale de la “marais”, au pied du Mont Pisano dans une zone de protection le long des routes migratoires des oiseaux, quand, surtout en hiver, ils s’y arretent de nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques, et au début du printemps, pour la présence importante d’oiseaux migrateurs, l’oasis WWF de Bottaccio, une zone protégée tout dernier de la bande restante de forêts de plaine qui entouraient jadis le lac de Bientina.

La région a, cependant, d’un grand intérêt non seulement le paysage, mais aussi historique et archéologique.
Ces travaux ont en effet progressivement mis en lumière le passé antique de la région, déjà consacré à l’agriculture dans la zone archéologique de la Fossa nera (fosse noire), qui conserve d’importants vestiges d’une maison de campagne de l’époque romaine, construit au deuxième siècle avant JC et occupé jusqu’à la fin de l’Antiquité, les restes d’un village âge du bronze et étrusque du Ve siècle avant JC Récemment aussi, on a découvert un deuxième colonie romaine, construit au deuxième siècle avant JC toujours sur la rive opposée de la rivière, et de l’enquête en cours.